Bordeaux Métropole classe le réseau de chaleur

Depuis le conseil communautaire du 21 décembre 2018, le réseau de chaleur Rive Droite Énergie est classé, contribuant à son développement et répondant aux enjeux de développement durable pris par la métropole bordelaise.

Un raccordement obligatoire

Photo RDE-2

Jusqu’alors facultatif, le raccordement au réseau de chaleur Rive Droite Énergie est désormais imposé : c’est ce qu’on appelle le classement du réseau. Il concerne les bâtiments collectifs, neufs ou subissant des rénovations importantes, situés dans le périmètre du réseau. Immeubles d’habitation, bâtiments administratifs, locaux d’activités… ils sont nombreux autour du site !

Une décision unanime

Avec quatre réseaux déjà classés sur le territoire, Bordeaux Métropole étend cette résolution à Rive Droite Énergie. Les élus métropolitains ont voté cette décision à l’unanimité, signe d’un consensus fort. Jointe à la décision de classement, une carte du secteur précise les rues et bâtiments concernés. Pour pouvoir être classé, le réseau doit répondre à un cadre juridique : il doit produire plus de 50% d’énergie renouvelable et de récupération, permettre un décompte de la chaleur pour chaque abonné et proposer un tarif compétitif. Rive Droite Énergie répond à l’ensemble de ces critères.

Dix ans pour agir

En amont du classement, un long travail a été engagé pour fixer un tarif plafond, notamment en concertation avec les bailleurs sociaux. Au cas par cas, les tarifs actuels ont été étudiés et ont fait l’objet de projections, pour que la facture énergétique des locataires reste acceptable. En tant que délégataire, Dalkia a pris en charge cette part commerciale et assumera également les travaux de raccordement, dont les coûts seront lissés sur le prix de vente de chaleur aux abonnés. Concrètement, 1 500 équivalents-logements devraient se raccorder au réseau de chaleur, dans les dix ans à venir. Soit une augmentation de 10% du réseau actuel.

Il témoigne

Christian Guillaume, chef de service Production et Distribution d’Energie, à Bordeaux Métropole 

« Autour du réseau de chaleur, plusieurs projets urbains ont vu le jour, sans se raccorder. Grâce au classement, le raccordement devient la solution de référence, obligatoire et prioritaire. Des dérogations sont possibles, au cas par cas. Notre outil dispose de ressources énergétiques surabondantes : autant les utiliser au maximum. L’objectif est double : augmenter le raccordement pour un meilleur équilibre économique ; répondre aux enjeux de développement durable et du Plan Climat, avec le développement d’énergies locales, renouvelables et bon marché. »